•  

Démarche étudiants étrangers

Vous souhaitez poursuivre vos études en France ? WES'SUP, spécialiste de l'accueil des étudiants étrangers vous accompagne dans vos démarches.

 

Effectuer votre candidature en ligne 

 

A / WES'SUP

  1. Constitution du dossier
    • Dossier de candidature
    • Diplômes obtenus / Attestation provisoire de réussite 
    • Relevés de notes deux dernière années
    • Carte ID / passeport
    • CV +LM
    • Lettre de recommandation (éventuellement)

  2. Passage des test en ligne
    • Sur la plateforme en ligne à l'aide des identifiants qui vous seront précédemment envoyés

  3. Entretien Skype

Entretien avec le responsable pédagogique de la section concernée pour évaluer vos motivations et l’adéquation de votre parcours et de votre projet professionnel.

Cet entretien durera approximativement 30 min.

Si vous ne disposez pas d’un compte skype l’entretien pourra se faire exceptionnellement par téléphone.

Chaque site ayant un compte skype spécifique, il faudra bien ajouter le compte correspondant au site choisi :

Entretiengrenoble

Entretienlyon

Attestation de pré-inscription

Une fois les tests et entretiens validés par le responsable pédagogique de la section concernée, nous vous fournissons une attestation de préinscription de façon à ce que vous puissiez avancer dans vos démarches auprès de Campus France. 

Cette attestation de préinscription sera conjointement envoyée à l’espace Campus France de votre pays de résidence. 

Il faudra néanmoins faire le virement de l’acompte (Tableau+ Rib) avant votre rendez vous à l’ambassade. En effet dès réception de l’acompte, nous vous fournirons un Certificat d’inscription qui vous permettra de finaliser vos démarches consulaires et de prouver que votre inscription est bien validée.

B / Campus-France

Les critères académiques d'instruction ont été précisés par une circulaire interministérielle (Intérieur, Affaires étrangères, Enseignement supérieur et Recherche), le 27 janvier 2006.

Doivent être pris en compte notamment des critères généraux, comme les chances de voir leur projet de formation en France déboucher sur un “parcours de réussite professionnelle”, la possible contribution du projet au développement économique et social du pays d'origine ou l'intérêt de la France et de sa coopération avec le pays concerné.

1 / La circulaire est plus précise avec les critères spécifiques :

  • Critère 1 : niveau atteint par les candidats dans leur cursus universitaire, avec une priorité pour les étudiants susceptibles d'intégrer un Master ou un Doctorat, les titulaires d'un baccalauréat français, les étudiants admis en classe préparatoire et ceux admis dans les filières sélectives de l'enseignement court (IUT, STS).
  • Critère 2 : qualité du cursus antérieur, notamment en collectant puis en communiquant aux établissements français “toute information propre à éclairer leur décision autonome de pré-inscription grâce à des indications relatives à la valeur des établissements et des cursus suivis par les candidats”, grâce à la fiabilité des mentions et des appréciations dont ils auront fait état, ainsi qu'à la cohérence de leur projet de mobilité avec le cursus antérieur.
  • Critère 3 : cadre institutionnel du projet de mobilité, avec une priorité donnée aux candidats entrant dans le cadre d'un accord de coopération entre établissements français et nationaux, aux étudiants boursiers du gouvernement français et aux étudiants ayant suivi sur place avec succès des formations diplômantes associant ou délivrées par un établissement français.
  • Critère 4 : compétences linguistiques, avec le contrôle du niveau de maîtrise du français des candidats, sans exclure ceux qui révèlent un potentiel académique important.

Trois autres critères, non spécifiques à l'instruction du visa étudiant, sont évidemment mentionnés : 

  • absence de menace pour la sécurité et l'ordre publics ;
  • authentification des pièces fournies (dont les diplômes
  • et les relevés de notes, le cas échéant) ;
  • justification de ressources suffisantes pour le séjour.
  • Ce dernier point est traité par l'Instruction générale sur les visas (le CESEDA n'indique pas de montant).
  • Le minimum à justifier dans le cas d'un étudiant serait de l'ordre de 70% du montant de l'allocation mensuelle de base versée aux boursiers du gouvernement français, soit environ 455 euros. Les consulats sont souverains pour l'appréciation de ces dispositions.

2/ Documents a fournir (tableau des pièces justificatives)

Télécharger les pièces constitutives du dossier ci-après

3/ Campus France

Cliquez ici pour plus d'informations sur Campus-France

 

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (1piece_constitutive.pdf)Pièces constitutives45 Ko